polynésie française

Polynésie française

Qui n'a pas rêvé de voyager en Polynésie ?

Mais connaissez-vous réellement cette partie du monde ? Il n'y a pas que le tourisme et de magnifiques plages en Polynésie française.

Découvrez tout au long de votre visite une culture, des coutumes, des couleurs, des parfums, un condensé d'informations sur cette magnifique région du Pacifique Sud.

Il est vrai que cette circonscritpion d'outre-mer est très riche, pas seulement dû à ses plages de sable blanc et ses palmiers se jetant dans la mer transparente.

La culture polynésienne est une chose très importante pour les Polynésiens. Des traditions que pratique la majeure partie des insulaires.

La Polynésie, ce n'est pas seulement Papeete et Bora-Bora, il existe 118 îles dans l'archipel.
Introdution

☀ Pour vous permettre de découvrir la Polynésie française, toutes ses caractéristiques, nous vous proposons un accès aux différents chapitre avec un menu de navigation rapide.

☀ Quelque chiffre sur la Polinésie française.

La Polynésie française, ce sont 118 îles, (retrouvez les cartes des différentes îles ) , réparties dans 5 circonscriptions, s'étendant sur plus de 2000 km.

- Les circonscriptions : les Marquises - Les îles Sous-le-Vent - Les Gambiers - Tuamotu - Les îles Australes.

- La population : on compte près de 276 000 Habitants. Densité 66h/km2.

- Indicatif téléphonique : 689

- Code postal : 987

- Superficie : 4 167 km2

- Chef-lieu : Papeete

- Coordonnées géographiques : 17° 32′ 00″ sud, 149° 34′ 00″ ouest.

En voyant ces chiffres, on constate clairement, la Polynésie française est vaste et faiblement peuplée.

Près de 60% des îles sont totalement vierge, inhabitées. Certain de ses îlots, dépassant guère les 100 mètres de longueur.

☀ Histroire de la Polynésie

histoire de la polynésie

La découverte de la Polynésie :

Celle-ci fut découvert par des navigateurs appelée Austronésiens, on suppose que c'est les Marquises qui fût découverte en premier, cela dès le 11e siècle.  

Il fallut attendre bien plus tard pour que les Européens, notamment les Britanniques, explorent à leurs tours progressivement la Polynésie. C'est justement les Anglais qui découvrirent Tahiti en 1767 par le célèbre navigateur Samuel Wallis, d'autre explorateur faisant de même quelque années plu tard.

La première et Seconde Guerre mondial :

La Polynésie ne fut malheureusement pas épargnée, malgré son éloignement des conflits. C'est ainsi que des habitants des EFO (établissements français de l’Océanie) participent aux combats de la Première Guerre mondiale avec le bataillon du Pacifique. Ce même bataillon rallie la France libre lors de la Seconde Guerre mondiale

Les Américains quant à eux, installait une base militaire sur l'île de Bora-Bora dans le cadre de l'opération Bobcat. Cette base transforma totalement l'aspect de l'île, un afflue massif de soldat était l'une des principales causes.

Les premiers centres d’expérimentations du Pacifique :

Dès le début des années 1962, un changement majeur intervient en Polynésie, l’installation d'un centre d’expérimentations. La construction et l'exploitation de ce centre entraînèrent un afflux de plusieurs milliers de militaires et de techniciens dans le territoire.

Les îles les plus touchées par cette arrivée massive, fut Moruroa, Fangataufa, Hao, Papeete. Il fallut attendre 1966 par assister aux premiers essais nucléaires dans la région.

Pendant 8 années consécutives, ce ne fut pas moins de 46 essais atmosphériques, 150 sous-terrain qui on été mené.

Il fallut attendre 1992 pour que les autorités décidèrent de cesser les activités, cependant une reprise eu lieu dans les années 1994-1996. À la fin de cette reprise, le démantèlement total fut décidé.

Ce n'est que 15 années plu tard, le 5 janvier 2010 qu'une loi sur la reconnaissance des victimes des essais nucléaires français en Polynésie française fut adopté. Reconnaissant de façon historique et officielle les dommages sanitaires causés par ses expérimentations.

☀ Culture polynésienne

culture polynésienne

La culture polynésienne se traduit sous plusieurs aspects :

La danse :
Élément essentiel, pratiquer par le plus grand nombre de Polynésiens, elle permet d'exprimer le ressentit, les sentiments de chacun.

Souvent assimilé aux scènes de la vie quotidienne. Les danses traditionnelles relatent principalement la préparation du Tapa, les mouvements des pagayeurs de pirogues. Pas une semaine s'écoule sans que les insulaires profitent d'un moment de détente pour danser.

Cependant, cette manifestation commune s'est rapidement transformée en joute communautaire. La danse, c'est même professionnalisée dans les années 1950.

La naissance du premier groupe date de 1956, Heiva nom également donné à la fête annuelle de Papeete. C'est justement lors de cette manifestation culturelle du mois de juillet, que les différents groupes s'affrontent.

Une longue et minutieuse préparation est indispensable pour interpréter parfaitement ces danses traditionnelles. 4 danses différentes y sont représentées, ote'a, aparima, hivinau et paoa.

Mais Papeete n'est pas la seule île à avoir son festival, les Marquises organisent également un magnifique spectacle où l'on peu même y danser en couple.

Des danses régionales comme pe'i représentant les Gambiers, la danse de l'oiseau représentant les Marquises.
L'art :
☀ La peinture en Polynésie date bien avante l'arriver des premiers Européens, atteste les peintures rupestres découvertes dans une grotte des îles Marquises.

Difficile néanmoins de les dater. Paul Gauguin, célèbre peinture, laissa également une trace indélébile de son passage, et contribua par ses œuvres à la reconnaissance de l'art polynésien. D'autres artistes reconnues firent escale dans l'archipel, notamment Matisse, on retrouve également quelques peintres locaux, spécialisé dans l'art figuratif.


☀ La sculpture est également très représentée, le travail de certaines matières prédominent cet art, comme, le bois, l'ivoire et bien sûr le corail très présent dans la région.

Les sculpteurs occupaient une place pré-dominante dans la hiérarchie polynésienne, les anciens chefs de village appréciait particulièrement leurs dextérités et le symbolisme représentatif de leurs sculptures lié aux sacrée.


☀ La musique comme un peu partout dans le Monde occupe une place pré-dominante, essentiellement issu d'instrument de percussion et de chant traditionnel. Actuellement, l'on retrouve aussi d'autre instrument dans la musique Océanique, comme la guitare hawaïenne, l'ukulélé.

Ces derniers, on fait leur apparition bien plus tard, c'est notamment des marins venu de différents pays d'Europe qui on introduit ces nouveaux instruments dans les îles.


☀ Le tatouage un incontournable pour tout polynésien, symbole fort de la position au sein de la communauté. Très pratiqué avant l'arrivée de missionnaire qui interdisait immédiatement cette pratique liée aux rituels.

Il fallut attendre les années 50 pour que cette pratique redevienne incontournable en Polynésie. Les jeunes Polynésiens avaient notamment un besoin de retour aux sources, une affirmation de leurs racines.

Ces magnifiques tatouages ne sont accessibles à tout le monde, il faut être Polynésien pour pouvoir enduré et supporté la douleur. La réalisation de certains tatouages nécessite plusieurs années.

☀ Géographie de la région

géographie de la région

Les volcans de Polynésie :

La majeur partie des îles et atolls de Polynésie Française sont protégé par une barrière de corail, une des plus belles au monde.

La formation de ces îlots et du principalement à l'activité volcanique. Il faut remonter 50 millions d'années en arrière pour comprendre la formation de ces îles.

Une activité importante dû notamment au mouvement de la plaque océanienne. C'est justement cette période riche en activités qui a permis à quelques îles d'être montagneuse alors que d'autres sont rester plate à peine émergé pour certaine.

Plus de 60% de ces îles faiblement émergés sont inhabitables. Dépassant à peine de quelques centimètres au-dessus du niveau de la mer, la moindre tempête tropicale submergerait ces petits îlots.

Cependant, malgré la magnificence de cette région, elle reste néanmoins dangereuse pour les non-initiés, la recrudescence de ces îles et atolls rendent effectivement la navigation difficile. Ajouter à cela une profondeur moyenne dépassant rarement les 5 mètres.

Un récif coralien unique :

On compte que deux volcans dans la région, le premier situé sur l'île de Tahiti, c'est d'ailleur le point culminent de toute la Polynésie Française, le mont Orohena 2 241 m.

Le deuxième est Mehetia, 435 m situé dans les îles du Vent. La dernière éruption daterait de 1981. Comment se forme une île océanique ? L’édification d’une île océanique nécessite l’émission de plusieurs milliers de km 3 de laves en fusion.

Son développement début sous la mer, puis aérien. Ce processus doit se faire rapidement, car dans un schéma simple de point chaud et compte tenu de la vitesse élevée de dérive de la plaque pacifique, c'est pour cette raison qu'elle ne dispose que d'environ 2 millions d’années pour se constituer et émerger avant de quitter définitivement la zone d’alimentation magmatique.

La formation d'un attol : Pendant le déplacement lié au glissement des plaques, l’édifice volcanique a tendance à s’enfoncer, cet affaissement est dû principalement à la flexure de la croûte océanique, c'est le poids du futur atoll qui est en partie responsable de ce phénomène.

La formation en elle-même se déroule essentiellement vers la fin de l’activité volcanique. La construction de cet édifice naturelle est possible grâce à des organismes constructeurs, comme les algues calcifiées, les coraux.

Ces mêmes micro-organismes prolifèrent en nombre autour du volcan émergé et édifient ainsi un récif corallien. Ces formations coralliennes vont peu à peu ceinturer l’édifice volcanique, pour former un atoll.

C'est ainsi que l'on comprend mieux la coloration blanche du sable des îles.

☀ Artisanat et gastronomie

artisanat et gastronomie

Les matières naturelles à l'honneur :

La cuisine polynésienne est essentiellement composé de produit de la mer et de fruit exotique que l'on peut trouver dans les magnifiques fôrets à la végétation luxuriante.

Chaque archipel à ses recettes et secret de préparation. Des recettes élaborées principalement à base de poissons comme le thon rouge et blanc, l'éspadon et autre poisson-lune.

Des fruits exotiques aux formes et couleurs variées, comme, mangue, pamplemous, banane, pour les plus connues, les caramboles, corossoles, ramboutan des variétés local.

Contrairement au autres îles Française, Guadeloupe, Martinique, la cuisine polynésienne n'est que très peu épicé. L'utilisation de lait de coco, gingembre, vanille, rend ces recettes fine et savoureuse. On retrouve principalement comme plat traditionnel :


☀ Le poisson cru au lait de coco, un plat à base du thon, très répandu dans l'archipel. Particularité de cette recette, elle se déguste aussi bien au petit-déjeuner qu'au dîner.


☀ Le célèbre poulet fafa, un poulet mijoté avec des jeunes pousses de taro additionné de l'incontournable lait de coco.


☀ Le fāfaru : Est un plat à base de poisson cru que l'on fait macérer longuement dans de l'eau de mer.


☀ Le pua’a choux, qui est un ragoût de porc cuit de manière traditionnelle, avec du chou blanc comme légumineuse. Il existe évidemment un nombre impressionnant de recettes, chaque archipel amènera sa touche personnelle aux recettes les plus prisées.
L'artisanat polynésien est mondialement reconnu, qui ne connaît pas le très célèbre paréo.

Cet art ancestral est essentiellement confectionné à partir de matière naturelle locale. Les principaux matériaux utilisés sont nacre, bois, os, corail, fibres de coco et perles de culture. Les artisants confectionnent divers produit à partir de cette matière première, tel que des bijoux pour la majeur partie, notamment des colliers et parrure diverse.

Le tissage est également bien représenté dans l'artisanat polynésien. Un mélange de couleurs vive et de matière, l'utilisation de tissu et d'écorce.

La réalisation du traditionnel Tifaifai ou encore du Tapa, demande une bonne dextérité et savoir, ceux-ci sont acquit de génération en génération.

Des couleurs et des saveurs :

☀ Voyager en Polynésie

voyager-en-polynesie

Comment s'y rendre ?

15 000 km sépare l'hexagone da la Polynésie, vue la distance, le seul moyen pour découvrir l'archipel, c'est le transport aérien. Il existe plusieurs compagnies aériennes qui desservent l'aéroport international de Tahiti.

Vous devrez probablement utiliser des avions locaux pour vous rendre dans l'île de votre villégiature, pour ceci, vous pouvez compter sur quelques compagnies locales qui peuvent se rendre sur l'un des 32 aéroports polynésien.

Pour le prix d'un billet, cela dépend clairement de la date de voyage, la compagnie choisie. Il paraît nécessaire de bien prendre son temps pour rechercher les tarifs préférentiels, car les prix peuvent varier de 1000 à 2000 euros.

Une fois sur place :

Où dormir ?

Plusieurs possibilités de logement s'offrent à vous. Prendre un hôtel, idéal si votre séjour est de courte durée.

Trouver une chambre meublée, une alternative plus économique pour les longues durées. Résider chez l'habitant, un peu moins populaire, mais vraiment plus agréable, parfait pour une immersion dans la culture locale.

Chacun trouvera chaussure à son pied, les Polynésiens étant des gens très accueillant, respectueux. Que faire ? Difficile de s'ennuyer dans ce paradis terrestre, plusieurs activités sont disponibles, comme le surf, la voile, la plongée.....Ou tout simplement se balader le long des plages paradisiaque.

On retrouve également quelques musées qui reflète l'histoire, la culture, les traditions polynésiennes. Des marchés locaux riches en couleur et saveurs n'attendent plus que votre visite. Vous l'aurez compis, chacun peu faire son programme à son rythme, découvrir selon ses envies, la nature, l'océan, les montagnes, les forêts.